Cholestase hépatique

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #16221
    Nathalie F.
    Participant

    Bonjour à tous, bonjour Christophe,

    J’ai reçu en consultation une jeune femme qui a souffert d’une cholestase hépatique pendant sa première grossesse (avec prurit important sur tout le corps qui a été le signe révélateur pour aller creuser et découvrir l’origine hépatique). Elle envisage une 2e grossesse mais a peur d’une récidive, et c’est vrai que les études donnent un taux de 50% de récidive sur une nouvelle grossesse dans ce type de situation…

    Je trouve cela pertinent d’aller soutenir le foie dans un parcours pour le moment de pré-conception (elle a encore un stérilet au cuivre actuellement) : notamment avec une alimentation enrichie avec des brassicacées, radis noir dans une salade de carottes par exemple, des jus de légumes, des herbes aromatiques carminatives et soutien du foie, et également des tisanes de romarin, citron ou menthe, citron. Que penses-tu d’une cure de pissenlit racines (20g/L) pendant quelques temps qui agit sur le foie et la vésicule biliaire?  Serait il intéressant d’y introduire aussi le desmobium protecteur du foie? et d’alterner le pissenlit racine avec le chardon marie où celui-ci serait trop fort sur un terrain où le foie est plus fragile?

    y at t’il des plantes totalement contre-indiquées avec ce type d’antécédent?

    pendant la grossesse, serait-il possible d’envisager par petites cures de temps en temps des tisanes de romarin, citron pour aider le foie et ortie pour reminéraliser ? Elle est souvent très basse au niveau du fer (mais certains compléments dont le tardyferon ont été déconseillés par les médecins car ils pourraient être un facteur déclenchant d’une cholestase) et je pensais donc axer sur les plantes + alimentation  pour aider sur ce terrain bas en fer ?

    merci beaucoup de ton retour !

    Nathalie F.

     

    #16245
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Bonjour Nathalie,

    Il faut connaître les raisons de cette situation. Cela peut être à l’intérieur du foie (ex : inflammation des canaux biliaires) ou extérieur au foie (ex : obstruction à cause de calculs). Les conseils vont dépendre de ceci. Si tu avais une inflammation des canaux à l’intérieur du foie, effectivement une plante protectrice et antiinflammatoire du foie (chardon-marie, desmodium, curcuma) serait indiquée. Si tu as une obstruction externe / calcul, là tout dépend la taille du calcul, le risque de récidive si on « secoue » trop la vésicule, etc.

    Donc sans en savoir plus, compliqué de répondre. As-tu l’information ?

    #16251
    Nathalie F.
    Participant

    Bonjour Christophe,

    en effet c’est vrai que je n’ai pas précisé mais il s’agissait d’une inflammation à l’intérieur du foie : canaux biliaires avec marqueurs sanguins ASAT et ALAT très élevés. Mais il n’y avait pas de calculs.

    merci pour ton retour !

    #16254
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    S’il y avait inflammation, j’agirais autant sur l’axe anti-inflammatoire hépatique que sur l’axe cholérétique. Des plantes comme le chardon-marie ou le curcuma sont d’excellent choix ici. Le desmodium ne semble pas cholérétique d’après mes recherches, donc peut-être le combiner avec du romarin par exemple, en infusion (décoction des feuilles de desmodium d’abord puis infusion de romarin dans la décoction de desmodium). De nombreuses plantes et combinaisons sont possibles.

    Je ne vois pas de contrindications spécifiques ici, juste de faire des préparations plutôt faiblement dosées au départ pour voir si elles sont bien tolérées. En tout cas l’idée de faire des cures de ces plantes régulièrement me semble judicieuse.

    Pendant la grossesse, tu trouveras dans le tableur sur la plateforme une bonne manière de sélectionner les plantes qui semblent sécurisées pendant la grossesse pour une prise de temps à autres, rajouter un peu d’ortie pour reminéraliser effectivement, jus de légumes si elle a un extracteur, etc.

  • Auteur
    Messages
  • #16221

    Nathalie F.
    Participant
    • Offline

    Bonjour à tous, bonjour Christophe,

    J’ai reçu en consultation une jeune femme qui a souffert d’une cholestase hépatique pendant sa première grossesse (avec prurit important sur tout le corps qui a été le signe révélateur pour aller creuser et découvrir l’origine hépatique). Elle envisage une 2e grossesse mais a peur d’une récidive, et c’est vrai que les études donnent un taux de 50% de récidive sur une nouvelle grossesse dans ce type de situation…

    Je trouve cela pertinent d’aller soutenir le foie dans un parcours pour le moment de pré-conception (elle a encore un stérilet au cuivre actuellement) : notamment avec une alimentation enrichie avec des brassicacées, radis noir dans une salade de carottes par exemple, des jus de légumes, des herbes aromatiques carminatives et soutien du foie, et également des tisanes de romarin, citron ou menthe, citron. Que penses-tu d’une cure de pissenlit racines (20g/L) pendant quelques temps qui agit sur le foie et la vésicule biliaire?  Serait il intéressant d’y introduire aussi le desmobium protecteur du foie? et d’alterner le pissenlit racine avec le chardon marie où celui-ci serait trop fort sur un terrain où le foie est plus fragile?

    y at t’il des plantes totalement contre-indiquées avec ce type d’antécédent?

    pendant la grossesse, serait-il possible d’envisager par petites cures de temps en temps des tisanes de romarin, citron pour aider le foie et ortie pour reminéraliser ? Elle est souvent très basse au niveau du fer (mais certains compléments dont le tardyferon ont été déconseillés par les médecins car ils pourraient être un facteur déclenchant d’une cholestase) et je pensais donc axer sur les plantes + alimentation  pour aider sur ce terrain bas en fer ?

    merci beaucoup de ton retour !

    Nathalie F.

     

    #16245

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Bonjour Nathalie,

    Il faut connaître les raisons de cette situation. Cela peut être à l’intérieur du foie (ex : inflammation des canaux biliaires) ou extérieur au foie (ex : obstruction à cause de calculs). Les conseils vont dépendre de ceci. Si tu avais une inflammation des canaux à l’intérieur du foie, effectivement une plante protectrice et antiinflammatoire du foie (chardon-marie, desmodium, curcuma) serait indiquée. Si tu as une obstruction externe / calcul, là tout dépend la taille du calcul, le risque de récidive si on « secoue » trop la vésicule, etc.

    Donc sans en savoir plus, compliqué de répondre. As-tu l’information ?

    #16251

    Nathalie F.
    Participant
    • Offline

    Bonjour Christophe,

    en effet c’est vrai que je n’ai pas précisé mais il s’agissait d’une inflammation à l’intérieur du foie : canaux biliaires avec marqueurs sanguins ASAT et ALAT très élevés. Mais il n’y avait pas de calculs.

    merci pour ton retour !

    #16254

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    S’il y avait inflammation, j’agirais autant sur l’axe anti-inflammatoire hépatique que sur l’axe cholérétique. Des plantes comme le chardon-marie ou le curcuma sont d’excellent choix ici. Le desmodium ne semble pas cholérétique d’après mes recherches, donc peut-être le combiner avec du romarin par exemple, en infusion (décoction des feuilles de desmodium d’abord puis infusion de romarin dans la décoction de desmodium). De nombreuses plantes et combinaisons sont possibles.

    Je ne vois pas de contrindications spécifiques ici, juste de faire des préparations plutôt faiblement dosées au départ pour voir si elles sont bien tolérées. En tout cas l’idée de faire des cures de ces plantes régulièrement me semble judicieuse.

    Pendant la grossesse, tu trouveras dans le tableur sur la plateforme une bonne manière de sélectionner les plantes qui semblent sécurisées pendant la grossesse pour une prise de temps à autres, rajouter un peu d’ortie pour reminéraliser effectivement, jus de légumes si elle a un extracteur, etc.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.