Framboisier

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #13048
    Nathalie V.
    Participant

    Bonjour Christophe,

    Merci pour ce module super riche.

    J’ai besoin d’une petite précision stp. Dans le cas d’une préparation à l’accouchement donc à partir de la semaine 32, tu as dis de recommander 2 verres de tisane de framboisier. Par contre, je me pose la question par rapport à la quantité : 5 grammes pour 500 ml d’eau ? 5 minutes d’infusion

    C’est ok ? ou il faut un peu plus ?

    On peut aussi marier le framboisier avec l’ortie par exemple ? si c’est le cas ? j’ajoute en plus la quantité d’ortie ? par exemple 5 gr de framboisier/5 gr d’ortie (je laisse d’abord infuser 10 minutes l’ortie et ensuite , j’ajoute le framboisier  5 min?

    Merci

    #13049
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Bonjour Nathalie,

    Lorsqu’on prépare au litre, comme expliqué, j’essaie de tourner dans les 25 à 30 g, et j’ajuste en fonction du poids et de la sensibilité.

    Le problème c’est que si tu traduis à la tasse, parfois on a l’impression que ça fait beaucoup de plantes pour un récipient relativement petit. Mais oui, si tu as une tasse de 300 ml d’eau, idéalement tu tournerais dans les, par exemple, 8 g de plantes (en supposant qu’on part sur 25 g/L). Bon, ensuite, en fonction du volume occupé par la plante, parfois on en met un peu moins car il faut que ça rentre dans la tasse 🙂  Beaucoup plus facile dans un bocal d’un litre et demi. Ou dans une grande théière. Pour une plante très dense comme une forme poudre, ça va rentrer. Pour une feuille de framboisier entière et non coupée, ça peut paraître beaucoup, donc on tasse bien, et puis parfois on en met moins tout simplement.

    Et puis on a nos amis Américains qui y vont à la pincée. Petite ou grosse pincée ? Peu importe, le tout c’est de le faire. Nous, Européens, auront tendance à rechercher quelque chose de plus précis, ce qui personnellement me correspond bien.

    Et puis 5 g par tasse, c’est tout bon aussi. Mais j’essaierais de faire un peu plus.

    Ensuite, si tu combines avec une autre plante, tu gardes le même grammage total. Pour revenir au litre, si on part sur 25 g, c’est pour 1 plante si tu n’as qu’une plante, ou c’est pour 5 plantes si tu as une formulation. Dans le premier cas, c’est par exemple 25 g d’ortie, ou c’est 5 g ortie, 5 g matricaire, 5 g agripaume, 5 g framboisier, 5 g réglisse. Ou autre, tu m’as compris. Toutes les plantes sont mises ensemble et infusent ensemble.

    #13996
    Charlotte M.
    Participant

    A propos du framboisier j’ai lu beaucoup de témoignages ou d’articles  dans lesquels le framboisier est utilisé dès le 1er trimestre de la grossesse pour calmer les nausées matinales et pour prévenir les fausses couches surtout quand il y a eu des précédents. Je ne parviens pas à trouver de source fiable à ce sujet. As tu des retours à ce sujet?

    #14039
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Non je n’ai pas de source fiable, mais il y a peut-être / probablement une communauté de sages femmes ou doulas qui ont peut-être cette expérience. En tout cas elle est très minéralisante, l’effet anti nausée ne me surprend pas effectivement. Tonique de la muqueuse utérine, donc favoriserais l’implantation. Ceci me parle, c’est logique, mais je n’ai ni source ni retour dans ce contexte précis.

    #15217
    Claire
    Participant

    Bonjour,

    J’ai une question concernant le framboisier.

    Peut-il est être pris en parallèle de la pilule contraceptive et/ou d’un traitement hormonal (par exemple en cas d’endométriose) et/ou protocole FIV ? Ou mieux vaut l’arrêter ?

    Ma question concerne surtout sa forme tisane, mais j’en profite pour demander sous forme de gemmo aussi ?

    De même j’imagine qu’il vaut mieux arrêter l’achillée millefeuille et même l’alchémille en cas de pilule ou protocole FIV ou traitement hormonal ?

    Merci beaucoup

    #15223
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Bonjour Claire,

    Je n’ai pas d’interaction mentionnée entre framboisier et pilule contraceptive dans mes ouvrages de référence. Personnellement, je ne me priverais pas de cette plante en cas d’endométriose si prise de la pilule.

    Pour les traitements hormonaux hors FIV, il faut être un peu plus prudent, mais là encore, je n’ai rien dans mes ouvrages qui puisse introduire une inquiétude.

    Ceci s’applique à la forme tisane, extrait liquide ou gemmo.

    Il en est de même pour l’achillée et l’alchémille.

    En revanche, pour un protocole FIV, j’ai tendance à être extrêmement prudent. Les enjeux sont trop élevés. Je préfère recommander l’arrêt de toute plante. Il y a aussi le risque que si qque chose de négatif se passe, on mette la faute sur la plante même si cela n’a rien à voir.

    #16987
    Claire
    Participant

    Bonjour,

    Tout d’abord mes meilleurs voeux 2022 🙂

    Ensuite petite question sur le framboisier. On dit qu’elle est contre-indiquée les neuf premiers mois de grossesse. Lorsqu’une femme cherche à avoir un enfant, en parallèle d’une endométriose, et en tout cas de règles douloureuses, peut-elle continuer à prendre du framboisier le temps de savoir qu’elle est enceinte ? J’imagine une situation d’une fécondation réussie, ce que le couple ne découvrira que deux ou trois semaines après, dans ce cas quid de prendre du framboisier entre ovulation et menstruations prochaines pour prévenir les douleurs (sans savoir qu’elle est enceinte et n’aura pas ses règles comme prévu) ?

    Merci beaucoup 🙂

    #17007
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Bonjour Claire,

    Merci pour tes vœux, je te souhaite à mon tour une excellente année 2022.

    Je suis étonné par cette contrindication. Comme tu le verras dans le fichier Excel, tous les indicateurs sont au vert pendant la grossesse basé sur tous mes ouvrages de référence. Je ne vois donc pas le problème avec ton scénario.

    Il est clair qu’on la recommande souvent pendant le 3e trimestre uniquement, ou éventuellement 2 et 3, mais c’est juste parce que c’est là qu’elle apporte le plus de valeur. Elle était parfois classée comme emménagogue, mais cette propriété est largement remise en question aujourd’hui.

    Bref, personnellement, je ne vois pas de souci ici.

    #17020
    Claire
    Participant

    Super, merci beaucoup 🙂

  • Auteur
    Messages
  • #13048

    Nathalie V.
    Participant
    • Offline

    Bonjour Christophe,

    Merci pour ce module super riche.

    J’ai besoin d’une petite précision stp. Dans le cas d’une préparation à l’accouchement donc à partir de la semaine 32, tu as dis de recommander 2 verres de tisane de framboisier. Par contre, je me pose la question par rapport à la quantité : 5 grammes pour 500 ml d’eau ? 5 minutes d’infusion

    C’est ok ? ou il faut un peu plus ?

    On peut aussi marier le framboisier avec l’ortie par exemple ? si c’est le cas ? j’ajoute en plus la quantité d’ortie ? par exemple 5 gr de framboisier/5 gr d’ortie (je laisse d’abord infuser 10 minutes l’ortie et ensuite , j’ajoute le framboisier  5 min?

    Merci

    #13049

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Bonjour Nathalie,

    Lorsqu’on prépare au litre, comme expliqué, j’essaie de tourner dans les 25 à 30 g, et j’ajuste en fonction du poids et de la sensibilité.

    Le problème c’est que si tu traduis à la tasse, parfois on a l’impression que ça fait beaucoup de plantes pour un récipient relativement petit. Mais oui, si tu as une tasse de 300 ml d’eau, idéalement tu tournerais dans les, par exemple, 8 g de plantes (en supposant qu’on part sur 25 g/L). Bon, ensuite, en fonction du volume occupé par la plante, parfois on en met un peu moins car il faut que ça rentre dans la tasse 🙂  Beaucoup plus facile dans un bocal d’un litre et demi. Ou dans une grande théière. Pour une plante très dense comme une forme poudre, ça va rentrer. Pour une feuille de framboisier entière et non coupée, ça peut paraître beaucoup, donc on tasse bien, et puis parfois on en met moins tout simplement.

    Et puis on a nos amis Américains qui y vont à la pincée. Petite ou grosse pincée ? Peu importe, le tout c’est de le faire. Nous, Européens, auront tendance à rechercher quelque chose de plus précis, ce qui personnellement me correspond bien.

    Et puis 5 g par tasse, c’est tout bon aussi. Mais j’essaierais de faire un peu plus.

    Ensuite, si tu combines avec une autre plante, tu gardes le même grammage total. Pour revenir au litre, si on part sur 25 g, c’est pour 1 plante si tu n’as qu’une plante, ou c’est pour 5 plantes si tu as une formulation. Dans le premier cas, c’est par exemple 25 g d’ortie, ou c’est 5 g ortie, 5 g matricaire, 5 g agripaume, 5 g framboisier, 5 g réglisse. Ou autre, tu m’as compris. Toutes les plantes sont mises ensemble et infusent ensemble.

    #13996

    Charlotte M.
    Participant
    • Offline

    A propos du framboisier j’ai lu beaucoup de témoignages ou d’articles  dans lesquels le framboisier est utilisé dès le 1er trimestre de la grossesse pour calmer les nausées matinales et pour prévenir les fausses couches surtout quand il y a eu des précédents. Je ne parviens pas à trouver de source fiable à ce sujet. As tu des retours à ce sujet?

    #14039

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Non je n’ai pas de source fiable, mais il y a peut-être / probablement une communauté de sages femmes ou doulas qui ont peut-être cette expérience. En tout cas elle est très minéralisante, l’effet anti nausée ne me surprend pas effectivement. Tonique de la muqueuse utérine, donc favoriserais l’implantation. Ceci me parle, c’est logique, mais je n’ai ni source ni retour dans ce contexte précis.

    #15217

    Claire
    Participant
    • Offline

    Bonjour,

    J’ai une question concernant le framboisier.

    Peut-il est être pris en parallèle de la pilule contraceptive et/ou d’un traitement hormonal (par exemple en cas d’endométriose) et/ou protocole FIV ? Ou mieux vaut l’arrêter ?

    Ma question concerne surtout sa forme tisane, mais j’en profite pour demander sous forme de gemmo aussi ?

    De même j’imagine qu’il vaut mieux arrêter l’achillée millefeuille et même l’alchémille en cas de pilule ou protocole FIV ou traitement hormonal ?

    Merci beaucoup

    #15223

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Bonjour Claire,

    Je n’ai pas d’interaction mentionnée entre framboisier et pilule contraceptive dans mes ouvrages de référence. Personnellement, je ne me priverais pas de cette plante en cas d’endométriose si prise de la pilule.

    Pour les traitements hormonaux hors FIV, il faut être un peu plus prudent, mais là encore, je n’ai rien dans mes ouvrages qui puisse introduire une inquiétude.

    Ceci s’applique à la forme tisane, extrait liquide ou gemmo.

    Il en est de même pour l’achillée et l’alchémille.

    En revanche, pour un protocole FIV, j’ai tendance à être extrêmement prudent. Les enjeux sont trop élevés. Je préfère recommander l’arrêt de toute plante. Il y a aussi le risque que si qque chose de négatif se passe, on mette la faute sur la plante même si cela n’a rien à voir.

    #16987

    Claire
    Participant
    • Offline

    Bonjour,

    Tout d’abord mes meilleurs voeux 2022 🙂

    Ensuite petite question sur le framboisier. On dit qu’elle est contre-indiquée les neuf premiers mois de grossesse. Lorsqu’une femme cherche à avoir un enfant, en parallèle d’une endométriose, et en tout cas de règles douloureuses, peut-elle continuer à prendre du framboisier le temps de savoir qu’elle est enceinte ? J’imagine une situation d’une fécondation réussie, ce que le couple ne découvrira que deux ou trois semaines après, dans ce cas quid de prendre du framboisier entre ovulation et menstruations prochaines pour prévenir les douleurs (sans savoir qu’elle est enceinte et n’aura pas ses règles comme prévu) ?

    Merci beaucoup 🙂

    #17007

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Bonjour Claire,

    Merci pour tes vœux, je te souhaite à mon tour une excellente année 2022.

    Je suis étonné par cette contrindication. Comme tu le verras dans le fichier Excel, tous les indicateurs sont au vert pendant la grossesse basé sur tous mes ouvrages de référence. Je ne vois donc pas le problème avec ton scénario.

    Il est clair qu’on la recommande souvent pendant le 3e trimestre uniquement, ou éventuellement 2 et 3, mais c’est juste parce que c’est là qu’elle apporte le plus de valeur. Elle était parfois classée comme emménagogue, mais cette propriété est largement remise en question aujourd’hui.

    Bref, personnellement, je ne vois pas de souci ici.

    #17020

    Claire
    Participant
    • Offline

    Super, merci beaucoup 🙂

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.