Produits de la ruche & grossesse

  • Ce sujet contient 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Nathalie F., le il y a 3 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #16161
    Nathalie F.
    Participant

    Bonjour Christophe,

    On peut souvent lire qu’il faut éviter les produits de la ruche pendant la grossesse, l’allaitement et pour le bébé avant 12 mois. Pour moi c’est à cause du risque de botulisme, les spores pouvant être présentantes dans le miel  mais qui posent plutôt un risque pour le bébé dont les intestins ne sont pas encore matures avant 1 an? pendant la grossesse et l’allaitement vois-tu d’autres risques qui imposeraient cette mise en garde?

    La propolis est une teinture hydro-alcoolique, pour elle se serait comme tu le dis souvent de peser le pour et le contre de son utilisation au cas par cas en cas de problème ORL, comme toute teinture dans une dose raisonnable ?

    Pour moi, pollen, miel (de qualité bien sûr) pourraient être intéressants pour ce qu’ils apportent nutritionnellement parlant et comme soutient des microbiotes pendant la grossesse ?

    merci beaucoup pour ton retour sur le sujet,

     

    nathalie

    #16171
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Bonjour Nathalie,

    Pour le miel, à ma connaissance, les spores ne sont pas transmissibles au travers du lait maternel. En revanche, j’ai lu des mises en garde afin d’éviter des contaminations du style : maman mange du miel contaminé –> maman touche la bouche du bébé avec des mains qui n’ont pas été bien lavées après avoir manipulé du miel, etc. Donc ça, c’est pour l’allaitement.

    Pour la grossesse, à ma connaissance, il n’y a pas de contrindication pour le miel.

    Pour la teinture de propolis, effectivement, il faut peser le pour et le contre.

    Une étude ici semble montrer que jusqu’à des doses de 380 mg/kg, chez l’animal, il n’y a pas d’impact sur le fœtus (ça fait beaucoup en équivalent pour une personne de 50 kg). Comme toujours, à prendre avec un grain de sel, c’est sur animal, mais c’est un modèle souvent utilisé pour extrapoler sur humain.

    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2405844019363327

    Ce n’est pas la seule étude, et d’autres (animaux) confirment l’absence de toxicité.

    Ma position est toujours très conservatrice. Le manque de preuve de toxicité n’est pas une preuve du manque de toxicité. A l’heure actuelle, je ne vois rien d’inquiétant qui aurait été publié. Mais je pèserais le pour et le contre : avantages et inconvénients de prendre la propolis par rapport aux alternatives pour une condition donnée.

    Le pollen me semble très intéressant comme source de nutriments.

    Il reste, pour tous ces produits de la ruche, le risque d’allergies potentielles chez certaines personnes sensibles. Ceci n’est pas spécifique à la femme enceinte ou allaitante.

    #16220
    Nathalie F.
    Participant

    Merci beaucoup pour ton retour et tes précisions qui me rassurent !!

  • Auteur
    Messages
  • #16161

    Nathalie F.
    Participant
    • Offline

    Bonjour Christophe,

    On peut souvent lire qu’il faut éviter les produits de la ruche pendant la grossesse, l’allaitement et pour le bébé avant 12 mois. Pour moi c’est à cause du risque de botulisme, les spores pouvant être présentantes dans le miel  mais qui posent plutôt un risque pour le bébé dont les intestins ne sont pas encore matures avant 1 an? pendant la grossesse et l’allaitement vois-tu d’autres risques qui imposeraient cette mise en garde?

    La propolis est une teinture hydro-alcoolique, pour elle se serait comme tu le dis souvent de peser le pour et le contre de son utilisation au cas par cas en cas de problème ORL, comme toute teinture dans une dose raisonnable ?

    Pour moi, pollen, miel (de qualité bien sûr) pourraient être intéressants pour ce qu’ils apportent nutritionnellement parlant et comme soutient des microbiotes pendant la grossesse ?

    merci beaucoup pour ton retour sur le sujet,

     

    nathalie

    #16171

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Bonjour Nathalie,

    Pour le miel, à ma connaissance, les spores ne sont pas transmissibles au travers du lait maternel. En revanche, j’ai lu des mises en garde afin d’éviter des contaminations du style : maman mange du miel contaminé –> maman touche la bouche du bébé avec des mains qui n’ont pas été bien lavées après avoir manipulé du miel, etc. Donc ça, c’est pour l’allaitement.

    Pour la grossesse, à ma connaissance, il n’y a pas de contrindication pour le miel.

    Pour la teinture de propolis, effectivement, il faut peser le pour et le contre.

    Une étude ici semble montrer que jusqu’à des doses de 380 mg/kg, chez l’animal, il n’y a pas d’impact sur le fœtus (ça fait beaucoup en équivalent pour une personne de 50 kg). Comme toujours, à prendre avec un grain de sel, c’est sur animal, mais c’est un modèle souvent utilisé pour extrapoler sur humain.

    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2405844019363327

    Ce n’est pas la seule étude, et d’autres (animaux) confirment l’absence de toxicité.

    Ma position est toujours très conservatrice. Le manque de preuve de toxicité n’est pas une preuve du manque de toxicité. A l’heure actuelle, je ne vois rien d’inquiétant qui aurait été publié. Mais je pèserais le pour et le contre : avantages et inconvénients de prendre la propolis par rapport aux alternatives pour une condition donnée.

    Le pollen me semble très intéressant comme source de nutriments.

    Il reste, pour tous ces produits de la ruche, le risque d’allergies potentielles chez certaines personnes sensibles. Ceci n’est pas spécifique à la femme enceinte ou allaitante.

    #16220

    Nathalie F.
    Participant
    • Offline

    Merci beaucoup pour ton retour et tes précisions qui me rassurent !!

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.