endometriose cas pratique projet de protocole

Bienvenue aux forums ! Forums Accompagnement de la femme Fécondité et conception endometriose cas pratique projet de protocole

  • Ce sujet contient 9 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Léontine B., le il y a 8 mois.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #13764
    Palmira M.
    Participant

    Bonjour,

    Je continue à vous faire part de mes cas pratqiues.

    Fernanda :

    Endometriose diagnostiquée

    Conception souhaitée (attendue depuis des années)

    Douleurs très fortes lors des règles. « Elle accouche tous les mois »

    Dois m’envoyer ses résultats d’examens sanguins et bilan de son echo.

    Projet de protocole « endométriose ».

    Je souhaite proposer à Fernanda les protocoles de fond et d’attaque suivants. En sachant qu’elle me dit avoir envie de boire des infusions. Je pense lui poposer le maximum de plantes sous forme d’infusions.

    Je vais proposer à Fernanda et son compagnon de suivre ce Protocole pendant trois mois au moins.

    Je n’ai pas encore chiffré le protocole. Je vous ferai parvenir le calcul lorsqu’il sera définitif.

    Merci pour vos retours sur le choix des plantes et dosages (notamment pour la formule de l’infusion)

    Bonne journée

    Fond

    Categorie

    Plante

    Dosage

    Anti-inflammatoire

    Gingembre

    Frais > formule infusion

    Immunité / lymphatique

    Echinacea spp.

    Teinture racines fraiches 30 à 60 gouttes

    trois fois par jour

    Adaptogène

    Ashwagandha

    Teinture de racines 30 à 50 g trois fois par jour

    Desequilibre hormonal / xenoestrogènes

    Gattilier

    Lin

    Teinture 60g le matin

    1 cuillere à soupe de graines moulues pendant les repas principaux

    Stess oxydatif / anti-oxydant

    Romarin

    noix du Brésil

    Acerola

    > formule infusion

    2 par jour

    250 mg 3 fois par jour

    Detox et elimination

    Romarin

    > formule infusion

    Decongestion pelv.

    Achillée millefeuille

    > formule infusion

    Attaque / crise

    Categorie

    Plante

    Dosage

    Anti-inflammatoire

    Gingembre

    Frais > formule infusion

    Decongestion pelv.

    Antispasmodique

    Achillée millefeuille

    formule infusion

    Douleurs

    Reine des prés

    formule infusion

    Formule d’infusion de fond

    Base un litre d’eau :

    10 g Achillée millefeuille

    5 g Camomille romaine (pour le goût et le foie)

    20 g Gingembre frais

    10 g Romarin

    Boire deux tasses par jour

    Infuser 10 minutes

    Formule d’infusion d’attaque

    Base un litre d’eau :

    10 g Achillée millefeuille

    10 g Reine des prés

    20 g Gingembre frais

    Boire un litre par jour

    Infuser 10 minutes

    Merci et bonne journée

    Palmira

    #13766
    Palmira M.
    Participant

    Désolée

     

    J’ai envoyé mon textes deux fois

    Je ne comprends pas pourquoi il est transcrit sous cette forme

    Je vous l’envoie en PDF

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
    #13773
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Car tu fais probablement un copier/coller d’un autre doc qui a un format spécifique, un doc Word par exemple. Je vais enlever le format bizarre. La prochaine fois, tu peux d’abord coller dans un email par exemple, puis tu copies le texte de l’email et tu le colles ici. Ca enlèvera le plus gros des signes et formats bizarres. Je nettoie ceci puis je te fais un retour sur le protocole.

    #13775
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Cela me semble très complet.

    Juste un commentaire pratique. Si cela semble trop pour la personne (ça arrive), à cause :

    • d’un budget limité
    • d’une vue qui dit que dès que c’est trop compliqué, ce n’est pas bon, le praticien veut trop en faire, ou autre

    Dans ce cas, tu peux démarrer avec un programme dysménorrhée ++, qque chose qui ressemble à ce qu’on a vu dans le premier module sur les règles, démarré quelques jours avant les règles et continué pendant les règles.

    Du coup, dans cette première phase, tu enlèverais échinacée, ashwagandha, gattilier, lin, noix du brésil, acérola.

    Cette phase “light” serait-elle assez complete pour un travail de fond ? Non. Mais cela va au minimum soulager, établir la confiance, faire respirer un peu la personne. Il m’est arrivé d’adopter cette approche.

    Tiens-nous au courant pour la suite…

    #13780
    Palmira M.
    Participant

    Un grand merci pour tes retours

    J’ai fait le calcul hier soir
    Cela revient hors  gingembre et acerola à 70 euros
    Quand tu parles de teinture Et des dosages. La teinture mère (chez Valmont par exemple) est équivalente en qualité et dosages ?
    Je voulais essayé de faire de la teinture de gattilier. ta proposition serait avec des graines ? Avec de l’alcool à 80 ? Je n’arrive pas à en trouver…
    Jai bien fait d’en commander des centaines à planter au mois de mars 🙂
    #13782
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    En général on suppose que toutes les teintures sont équivalentes en dosage. Sinon il faut connaître chaque marque et ses spécificités, il est clair qu’en pratique une va être parfois un peu plus efficace que l’autre, en fonction des lots, des années, etc (en supposant que le labo est sérieux).

    Pour le gattilier, la partie utilisée est la graine (ou pour être botaniquement correct, le fruit).

    Fruit sec, alcool à 65°, voir fiche de la plante dans le module SPM. Passer au blender lorsque dans l’alcool.

    #13796
    Palmira M.
    Participant

    Bonjour,

    Suite cas pratique endométriose <span style=”text-decoration: underline;”>(avec adénomyose)</span> selon le diagnostic du gynéco.

    Je vous envoie en PJ la formulation pour Fernanda qu’elle devrait mettre en place dès commande et réception de ses plantes / teintures. Voir page 1. (Page 2 = liste des achats de plantes).

    Juste pour information. Selon elle, ses règles sont sur le point d’arriver et pour la première fois depuis des années, elle ne ressent aucune douleur pendant cette phase de pré-menstruation.

    Elle n’a – à ce jour- pris que de l’infusion de gingembre frais. 1 litre par jour pour un dosage de 30g / litre.

    “C’est magique”…dixit 🙂

    Je vous tiendrai informée par la suite des effets du protocole.

    Bonne journée et bonne fin d’année à vous toutes et tous

    Palmira

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
    #13978
    Léontine B.
    Participant

    Bonjour,

    Pour rebondir sur ce cas pratique, j’aimerais vous en soumettre un autre avec une variante : la personne concernée, Morane, est sous anti-depresseurs depuis plusieurs mois (caractère nerveux, anxieuse et tendance à l’insomnie, personne petite et fine, environ 45kg).

    L’endométriose vient d’être diagnostiquée et semble contenue. Elle vient d’être opérée : ablation d’un énorme kyste à l’ovaire qui lui causait de fortes douleurs. Ses douleurs ont pratiquement disparu depuis l’opération. Elle souhaite suivre un propotocole naturel pour éviter une nouvelle prolifération, plutôt que de commencer directement un traitement hormonal comme conseillé par le chirurgien. Celui-ci est d’ailleurs ok avec ce choix et va suivre l’évolution avec des analyses fréquentes.

    Voici mes questionnements :

    • le gattilier étant déconseillé en cas de dépression (cf cours sur le SPM) : dans ce cas par quoi le remplacer pour traiter le dérèglement hormonal ? J’aurais tendance à soutenir les fonctions du foie et éviter les xénooestrogènes, mais cela sera-t-il suffisant ?
    • son état anxieux et dépressif est accentué avant les règles (SPM-D ..?), le millepertuis présentant une interraction avec les anti-depresseurs (ici le SEROPLEX) je ne vois pas comment l’aider avec les plantes en complément de son traitement, peut être l’agripaume en prise ponctuelle en cas de crise ? les adaptogènes auraient peut être ici un rôle à jouer.. dans ce cas laquelle choisir ..?

    Je joints le protocole que je lui propose,clairement inspiré par une vidéo de Christophe..

    Merci de vos conseils

    Léontine

     

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
    #14000
    Christophe BERNARD
    Maître des clés

    Bonjour Léontine,

    Dans mes programmes, j’essaie de donner des approches qui sont les plus tranchées possibles. Ceci afin d’aider à choisir les plantes. Pour le gattilier, j’ai effectivement dit que chez la personne en dépression, ce n’est pas une plante que j’utiliserais à premier abord.

    Maintenant, dans la pratique, c’est vrai que l’on rentre dans des situations qui sont tout sauf tranchées. Dans le cas que tu décris, il y a aussi endométriose. Donc il faut à la fois soulager la personne sans venir perturber son état émotionnel. On rentre dans une tension entre 2 objectifs. Le gattilier serait-il plutôt bénéfique pour l’endométriose mais introduirait une inconnue sur l’état dépressif ? C’est possible, mais là, je commence à modifier ma position qui devient un peu moins claire. Est-ce que j’essaierais du gattilier en démarrant à de faibles doses et en montant progressivement pour voir ce qu’on obtient ?

    Pour ton cas, pas tout de suite. Car tu dis “semble contenu”. Donc je démarrerais avec framboisier, achillée, gingembre, et définitivement de l’alchémille qui aura un rôle tonique et astringent de l’endomètre, mais aussi un petit rôle de tonique de la phase lutéale. Il y a déjà beaucoup à expérimenter avec ce type d’approche.

    Et bien sûr travailler sur l’inflammation comme tu le suggères avec EPA/DHA, etc.

    Pour les états anxieux, je trouve effectivement l’agripaume très efficace. Peut se combiner avec aubépine, avec passiflore. Les 3 étant des calmantes des états de tension, boule au ventre, coeur qui s’emballe, peurs qui viennent de nulle part. Donc ça fait un bon outil à utiliser ponctuellement pendant quelques jours.

    Dans ces états chroniques, une adaptogène peut toujours être utile. Ma favorite était la rhodiole pour les états dépressifs. Maintenant, j’essaie de m’orienter plutôt vers les autres pour des raisons écologiques. Ashwagandha très bien, le reishi peut apporter un effet calmant, la schisandra peut aider le foie à la détox, éleuthérocoque. Je dirais ashwagandha ou éleuthérocoque ici. Le rôle de l’adaptogène n’est pas ponctuel et commence à s’exprimer au bout de 3 à 4 semaines, alors que agripaume et les autres ont une action rapide et plus ponctuelle. Les deux approches peuvent être combinées bien sûr.

    Tu nous diras comment les choses progressent.

    #14048
    Léontine B.
    Participant

    Merci beaucoup Christophe, cela me permet de revoir ma copie et de la soumettre à Morane avec plus de précisions..

    Voici un bref récapitulatif de ce que je lui conseille finalement pour ceux que cela intéresse.

    Je vais la suivre de près et voir les évolutions.

    A très bientôt,Léontine

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
  • Auteur
    Messages
  • #13764

    Palmira M.
    Participant
    • Offline

    Bonjour,

    Je continue à vous faire part de mes cas pratqiues.

    Fernanda :

    Endometriose diagnostiquée

    Conception souhaitée (attendue depuis des années)

    Douleurs très fortes lors des règles. « Elle accouche tous les mois »

    Dois m’envoyer ses résultats d’examens sanguins et bilan de son echo.

    Projet de protocole « endométriose ».

    Je souhaite proposer à Fernanda les protocoles de fond et d’attaque suivants. En sachant qu’elle me dit avoir envie de boire des infusions. Je pense lui poposer le maximum de plantes sous forme d’infusions.

    Je vais proposer à Fernanda et son compagnon de suivre ce Protocole pendant trois mois au moins.

    Je n’ai pas encore chiffré le protocole. Je vous ferai parvenir le calcul lorsqu’il sera définitif.

    Merci pour vos retours sur le choix des plantes et dosages (notamment pour la formule de l’infusion)

    Bonne journée

    Fond

    Categorie

    Plante

    Dosage

    Anti-inflammatoire

    Gingembre

    Frais > formule infusion

    Immunité / lymphatique

    Echinacea spp.

    Teinture racines fraiches 30 à 60 gouttes

    trois fois par jour

    Adaptogène

    Ashwagandha

    Teinture de racines 30 à 50 g trois fois par jour

    Desequilibre hormonal / xenoestrogènes

    Gattilier

    Lin

    Teinture 60g le matin

    1 cuillere à soupe de graines moulues pendant les repas principaux

    Stess oxydatif / anti-oxydant

    Romarin

    noix du Brésil

    Acerola

    > formule infusion

    2 par jour

    250 mg 3 fois par jour

    Detox et elimination

    Romarin

    > formule infusion

    Decongestion pelv.

    Achillée millefeuille

    > formule infusion

    Attaque / crise

    Categorie

    Plante

    Dosage

    Anti-inflammatoire

    Gingembre

    Frais > formule infusion

    Decongestion pelv.

    Antispasmodique

    Achillée millefeuille

    formule infusion

    Douleurs

    Reine des prés

    formule infusion

    Formule d’infusion de fond

    Base un litre d’eau :

    10 g Achillée millefeuille

    5 g Camomille romaine (pour le goût et le foie)

    20 g Gingembre frais

    10 g Romarin

    Boire deux tasses par jour

    Infuser 10 minutes

    Formule d’infusion d’attaque

    Base un litre d’eau :

    10 g Achillée millefeuille

    10 g Reine des prés

    20 g Gingembre frais

    Boire un litre par jour

    Infuser 10 minutes

    Merci et bonne journée

    Palmira

    #13766

    Palmira M.
    Participant
    • Offline

    Désolée

     

    J’ai envoyé mon textes deux fois

    Je ne comprends pas pourquoi il est transcrit sous cette forme

    Je vous l’envoie en PDF

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
    #13773

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Car tu fais probablement un copier/coller d’un autre doc qui a un format spécifique, un doc Word par exemple. Je vais enlever le format bizarre. La prochaine fois, tu peux d’abord coller dans un email par exemple, puis tu copies le texte de l’email et tu le colles ici. Ca enlèvera le plus gros des signes et formats bizarres. Je nettoie ceci puis je te fais un retour sur le protocole.

    #13775

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Cela me semble très complet.

    Juste un commentaire pratique. Si cela semble trop pour la personne (ça arrive), à cause :

    • d’un budget limité
    • d’une vue qui dit que dès que c’est trop compliqué, ce n’est pas bon, le praticien veut trop en faire, ou autre

    Dans ce cas, tu peux démarrer avec un programme dysménorrhée ++, qque chose qui ressemble à ce qu’on a vu dans le premier module sur les règles, démarré quelques jours avant les règles et continué pendant les règles.

    Du coup, dans cette première phase, tu enlèverais échinacée, ashwagandha, gattilier, lin, noix du brésil, acérola.

    Cette phase “light” serait-elle assez complete pour un travail de fond ? Non. Mais cela va au minimum soulager, établir la confiance, faire respirer un peu la personne. Il m’est arrivé d’adopter cette approche.

    Tiens-nous au courant pour la suite…

    #13780

    Palmira M.
    Participant
    • Offline

    Un grand merci pour tes retours

    J’ai fait le calcul hier soir
    Cela revient hors  gingembre et acerola à 70 euros
    Quand tu parles de teinture Et des dosages. La teinture mère (chez Valmont par exemple) est équivalente en qualité et dosages ?
    Je voulais essayé de faire de la teinture de gattilier. ta proposition serait avec des graines ? Avec de l’alcool à 80 ? Je n’arrive pas à en trouver…
    Jai bien fait d’en commander des centaines à planter au mois de mars 🙂
    #13782

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    En général on suppose que toutes les teintures sont équivalentes en dosage. Sinon il faut connaître chaque marque et ses spécificités, il est clair qu’en pratique une va être parfois un peu plus efficace que l’autre, en fonction des lots, des années, etc (en supposant que le labo est sérieux).

    Pour le gattilier, la partie utilisée est la graine (ou pour être botaniquement correct, le fruit).

    Fruit sec, alcool à 65°, voir fiche de la plante dans le module SPM. Passer au blender lorsque dans l’alcool.

    #13796

    Palmira M.
    Participant
    • Offline

    Bonjour,

    Suite cas pratique endométriose <span style=”text-decoration: underline;”>(avec adénomyose)</span> selon le diagnostic du gynéco.

    Je vous envoie en PJ la formulation pour Fernanda qu’elle devrait mettre en place dès commande et réception de ses plantes / teintures. Voir page 1. (Page 2 = liste des achats de plantes).

    Juste pour information. Selon elle, ses règles sont sur le point d’arriver et pour la première fois depuis des années, elle ne ressent aucune douleur pendant cette phase de pré-menstruation.

    Elle n’a – à ce jour- pris que de l’infusion de gingembre frais. 1 litre par jour pour un dosage de 30g / litre.

    “C’est magique”…dixit 🙂

    Je vous tiendrai informée par la suite des effets du protocole.

    Bonne journée et bonne fin d’année à vous toutes et tous

    Palmira

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
    #13978

    Léontine B.
    Participant
    • Offline

    Bonjour,

    Pour rebondir sur ce cas pratique, j’aimerais vous en soumettre un autre avec une variante : la personne concernée, Morane, est sous anti-depresseurs depuis plusieurs mois (caractère nerveux, anxieuse et tendance à l’insomnie, personne petite et fine, environ 45kg).

    L’endométriose vient d’être diagnostiquée et semble contenue. Elle vient d’être opérée : ablation d’un énorme kyste à l’ovaire qui lui causait de fortes douleurs. Ses douleurs ont pratiquement disparu depuis l’opération. Elle souhaite suivre un propotocole naturel pour éviter une nouvelle prolifération, plutôt que de commencer directement un traitement hormonal comme conseillé par le chirurgien. Celui-ci est d’ailleurs ok avec ce choix et va suivre l’évolution avec des analyses fréquentes.

    Voici mes questionnements :

    • le gattilier étant déconseillé en cas de dépression (cf cours sur le SPM) : dans ce cas par quoi le remplacer pour traiter le dérèglement hormonal ? J’aurais tendance à soutenir les fonctions du foie et éviter les xénooestrogènes, mais cela sera-t-il suffisant ?
    • son état anxieux et dépressif est accentué avant les règles (SPM-D ..?), le millepertuis présentant une interraction avec les anti-depresseurs (ici le SEROPLEX) je ne vois pas comment l’aider avec les plantes en complément de son traitement, peut être l’agripaume en prise ponctuelle en cas de crise ? les adaptogènes auraient peut être ici un rôle à jouer.. dans ce cas laquelle choisir ..?

    Je joints le protocole que je lui propose,clairement inspiré par une vidéo de Christophe..

    Merci de vos conseils

    Léontine

     

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
    #14000

    Christophe BERNARD
    Maître des clés
    • Offline

    Bonjour Léontine,

    Dans mes programmes, j’essaie de donner des approches qui sont les plus tranchées possibles. Ceci afin d’aider à choisir les plantes. Pour le gattilier, j’ai effectivement dit que chez la personne en dépression, ce n’est pas une plante que j’utiliserais à premier abord.

    Maintenant, dans la pratique, c’est vrai que l’on rentre dans des situations qui sont tout sauf tranchées. Dans le cas que tu décris, il y a aussi endométriose. Donc il faut à la fois soulager la personne sans venir perturber son état émotionnel. On rentre dans une tension entre 2 objectifs. Le gattilier serait-il plutôt bénéfique pour l’endométriose mais introduirait une inconnue sur l’état dépressif ? C’est possible, mais là, je commence à modifier ma position qui devient un peu moins claire. Est-ce que j’essaierais du gattilier en démarrant à de faibles doses et en montant progressivement pour voir ce qu’on obtient ?

    Pour ton cas, pas tout de suite. Car tu dis “semble contenu”. Donc je démarrerais avec framboisier, achillée, gingembre, et définitivement de l’alchémille qui aura un rôle tonique et astringent de l’endomètre, mais aussi un petit rôle de tonique de la phase lutéale. Il y a déjà beaucoup à expérimenter avec ce type d’approche.

    Et bien sûr travailler sur l’inflammation comme tu le suggères avec EPA/DHA, etc.

    Pour les états anxieux, je trouve effectivement l’agripaume très efficace. Peut se combiner avec aubépine, avec passiflore. Les 3 étant des calmantes des états de tension, boule au ventre, coeur qui s’emballe, peurs qui viennent de nulle part. Donc ça fait un bon outil à utiliser ponctuellement pendant quelques jours.

    Dans ces états chroniques, une adaptogène peut toujours être utile. Ma favorite était la rhodiole pour les états dépressifs. Maintenant, j’essaie de m’orienter plutôt vers les autres pour des raisons écologiques. Ashwagandha très bien, le reishi peut apporter un effet calmant, la schisandra peut aider le foie à la détox, éleuthérocoque. Je dirais ashwagandha ou éleuthérocoque ici. Le rôle de l’adaptogène n’est pas ponctuel et commence à s’exprimer au bout de 3 à 4 semaines, alors que agripaume et les autres ont une action rapide et plus ponctuelle. Les deux approches peuvent être combinées bien sûr.

    Tu nous diras comment les choses progressent.

    #14048

    Léontine B.
    Participant
    • Offline

    Merci beaucoup Christophe, cela me permet de revoir ma copie et de la soumettre à Morane avec plus de précisions..

    Voici un bref récapitulatif de ce que je lui conseille finalement pour ceux que cela intéresse.

    Je vais la suivre de près et voir les évolutions.

    A très bientôt,Léontine

    Attachments:
    You must be logged in to view attached files.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.